Communiqué de presse - Le CHU Bruxelles, acteur hospitalier d’envergure dans l’économie bruxelloise:

1 milliard de retombées économiques et près de 7.800 emplois générés à Bruxelles en 2016.

Vendredi 13 avril 2018 — Le Centre Hospitalier Universitaire de Bruxelles (CHU Bruxelles) et la Chambre de Commerce et de l’Industrie et Union des Entreprises de Bruxelles (BECI) se sont associés pour étudier les retombées économiques et sociétales des hôpitaux de la Ville de Bruxelles, réunis au sein du CHU Bruxelles (le CHU Brugmann, l’Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola, le CHU Saint-Pierre et l’Institut Jules Bordet), dans les 3 Régions du pays, tout en se focalisant plus spécifiquement sur les retombées pour la Région bruxelloise. L’étude traite dans une première partie du CHU Bruxelles dans sa globalité et explore ensuite les données des 4 hôpitaux publics universitaires le composant.

« L’étude de l’impact économique et sociétal du CHU Bruxelles », première de ce type dans le secteur hospitalier belge, porte sur les incidences économiques directes de l’activité du CHU Bruxelles et des dizaines d’entreprises ou ASBL implantées sur ses sites. Elle évalue également leur impact induit au fil du temps, dans l’économie bruxelloise, notamment auprès de la chaîne des fournisseurs. Enfin, l’étude traite de l’impact sociétal du CHU Bruxelles : le volume et le profil des emplois générés, l’attractivité du CHU Bruxelles pour les patients des différentes régions du pays et l’estimation des missions d’intérêt économique général que les hôpitaux assument en tant qu’institutions publiques et universitaires, à côté de leurs missions classiques de soins, de recherche et d’enseignement.

Soulignant le solide ancrage local du CHU Bruxelles (55 % de son personnel salarié et 77 % de ses patients résident en Région bruxelloise), cette étude devrait permettre d’alimenter la réflexion sur l’économie bruxelloise de demain. Par première extrapolation des données du CHU Bruxelles à l’ensemble des hôpitaux bruxellois, les retombées économiques du secteur avoisineraient les 5 milliards d’euros et génèreraient plus de 37.000 emplois pour Bruxelles. C’est dire si ce secteur non délocalisable et en pleine mutation représente des enjeux majeurs pour le développement de la Région.

Dans le sillage du secteur hospitalier se dessinent donc de nombreuses opportunités de développement économique, de recherche, d’innovation et de production créatrices d’emplois pour la Région bruxelloise. Nous aimerions citer, de façon non exhaustive, la création de plates-formes logistiques, la digitalisation, les développements technologiques ou la recherche clinique. Au-delà de ces perspectives de croissance, le secteur doit relever d’autres défis d’envergure comme la simplification administrative ou l’attractivité et la fidélisation des métiers en pénurie, notamment infirmiers.

LIEN ETUDE :  http://www.impact-chubxl.be/

CONTACT
Isabelle POPLEMONT
02/477 39 26 ou 0491/625 601
info@impact-chubxl.be

LE CHU Bruxelles
Créé en 2015, le CHU Bruxelles coordonne l’offre de soins et mutualise une série de services de support pour les 4 hôpitaux universitaires publics de la Ville de Bruxelles, associés dans le réseau IRIS : le CHU Brugmann, l’Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola, le CHU Saint-Pierre et l’Institut Jules Bordet. Avec 1.781 lits agréés répartis sur 7 sites, le CHU Bruxelles représente 21 % des lits que comptent les 22 institutions hospitalières de la Région de Bruxelles-Capitale.

Employant plus de 8.000 personnes dont, notamment, 5.550 Equivalents Temps Plein (ETP) salariés (contractuels ou statutaires) et près de 1.200 indépendants, le CHU Bruxelles est le premier employeur hospitalier de Bruxelles et se classe dans le top 10 de la Région, tous secteurs confondus.