Communiqué de presse : « Je crois que la peur de venir à l’hôpital pourrait avoir des conséquences collatérales graves pour les enfants »

À l'Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola, les pédiatres craignent de voir l’état de santé des patients pédiatriques se dégrader parce que les parents hésitent à se rendre aux urgences et en milieu hospitalier, alerte le Pr Pierre Smeesters, chef du service de pédiatrie et infectiologue à l’HUDERF.

La perte du réflexe urgences
Les parents qui contactent l’HUDERF sur la ligne Covid-19, sur les lignes des urgences ou des consultations en ligne que nous avons mise en place ont besoin d'être rassurés sur la sécurité de la prise en charge. « Ce qui est plus interpelant, c’est qu’ils s'interrogent par exemple sur la nécessité de venir pour une fièvre chez un enfant de quelques semaines, ils nous demandent s’il est important de venir aux urgences après une chute sur la tête, ou pour soigner une plaie après un accident domestique », explique Pr Pierre Smeesters, chef du service de Pédiatrie et infectiologue.

Au printemps, risques accrus de déshydratation chez les bébés
Le printemps signe le retour des gastro-entérites. Un bébé de trois mois avec seulement 10% de déshydratation peut entrer dans un coma très rapidement. De manière générale, le degré d’urgence des pathologies pédiatriques est plus élevé que chez l’adulte. « Si un enfant ne dort plus, ne mange plus, ne joue plus, s’il a changé de couleur, s’il vomit ou s’il a une grosse diarrhée, c’est qu’il doit être vu par un médecin », résume Pierre Smeesters.

Moins de diagnostic de nouveau cas de cancer chez l'enfant
Inquiétude aussi pour le diagnostic de toute une série de maladies pédiatriques chroniques, rares, notamment le diagnostic de nouveau cas de cancer chez l'enfant. En plus d'hésiter à venir à l'hôpital en cas d'urgence, les parents hésitent à aller chez leur médecin de famille pour des plaintes parfois significatives. Ces médecins qui réfèrent habituellement leurs patients le font actuellement moins, sans doute parce qu'ils sont moins sollicités eux-mêmes.

Les vaccins restent urgents et importants chez les moins de 15 mois
C’est d’ailleurs pour cette raison que le cycle de vaccination des enfants âgés de moins de 15 mois doit être rigoureusement respecté. « Si on peut décaler de quelques mois le vaccin d’un enfant de six ans, il en va autrement des bébés de cinq mois qui doivent notamment se faire vacciner contre la méningite parce que c’est à cet âge-là qu’ils en décèdent. »

Un conseil simple adressé aux parents : il ne faut pas avoir peur de venir à l’hôpital et aux urgences, relativement préservées du Coronavirus. « Si la santé de votre enfant vous avait mené à consulter votre médecin en temps normal; faites-le aussi en cette période de Covid19. C’est important pour bien soigner votre enfant », conclut Pierre Smeesters.

Ressources complémentaires :
L’équipe des urgences publie une liste de symptômes et de situations urgents qui doivent conduire à montrer votre enfant à un médecin. La liste n’est évidemment pas exhaustive et les équipes conseillent les parents à les appeler en cas de doute ou de questions :  02/477.31.00

Nouvelle série #FaceAuCovid sur le blog de l’HUDERF : les conseils des professionnels sur toute une série de maladies ou situations courantes au sein de la population pédiatrique http://www.huderf30.be/tag/coronavirus/.

Tous les conseils aux parents et actualités de l’hôpital sont sur notre page Facebook.

 

Contact presse et informations complémentaires
Maud Rouillé – Responsable communication HUDERF |
maud.rouille@huderf.be – 0490/493.111

Amélie Putmans - Wavemakers PR
amelie@wavemakers.eu – 0477/200. 970

A propos de Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola

L’Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola (HUDERF) est le seul hôpital belge exclusivement dédié aux enfants et aux adolescents. Il a pour missions :

- De soigner et d’accompagner l’enfant, l’adolescent et ses proches, par une prise en charge globale, multidisciplinaire, humaniste et d’excellence. 

- D’assurer un enseignement et une recherche de haut niveau par une démarche continue d’innovation et de développement des connaissances.

- De contribuer activement à l’éducation à la santé.

En mettant tout en oeuvre pour le bien-être de l’enfant, notre hôpital contribue à ce qu’il soit acteur de son propre développement et s’épanouisse dans la société.

L’HUDERF en chiffres : 183 lits, près de 200.000 patients en ambulatoire, dont 40.000 urgences  et plus de 47.000 journées d’hospitalisation par année. 950 personnes y travaillent aujourd’hui, parmi lesquelles près de 235 médecins et 540 soignants et/ou paramédicaux.

www.huderf.be

Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola
Avenue JJ Crocqlaan 15
1020 Bruxelles